« Foi et musiques bretonnes », le reportage du Jour du Seigneur

 

RESUME : Depuis quelque temps, des habitants de la commune du Faouët dans le Morbihan font revivre le riche patrimoine musical breton dans la liturgie, par les chants ou par la musique. Un enfant du pays, Eflamm Caouissin, a beaucoup œuvré en ce sens. Aumônier militaire de profession, il est aussi sonneur de bombarde, instrument généralement associé à l’orgue dans la liturgie et qui porte vers la transcendance. Beaucoup de festivals de musiques bretonnes attirent un large public et notamment des jeunes parce que cette musique les fait vibrer.  Ne serait-ce pas un moyen de les ramener dans les églises ?

Eflamm Caouissin travaille également sur le patrimoine breton liturgique en recherchant d’anciens cantiques bretons qu’il met en ligne sur le site de musique sacrée Kan Iliz. Pour la chef de choeur de la chorale paroissiale Françoise Rannou, chanter en breton c’est prier 3 fois. Elle explique pourquoi.

 

*Tous droits réservés CFRT/Jour du Seigneur. Cette vidéo est publiée exclusivement sur le site du CFRT et sur Ar Gedour avec leur aimable autorisation. Si vous souhaitez partager cet article (ce à quoi nous vous encourageons) merci de le faire par un lien pointant vers cet article ou par les boutons ci-dessous. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *