Acclamation de l’Evangile en breton / Meuleudi d’an Aviel

Après la lecture qui précède immédiatement l’Évangile on chante l’Alleluia ou l’autre chant établi par les rubriques, selon ce que demande le temps liturgique. Ce genre d’acclamation constitue un rite ou une action ayant valeur en soi où, par le chant, l’assemblée des fidèles accueille le Seigneur qui va leur parler dans l’Évangile, le salue et professe sa foi. La schola ou le chantre entonnent l’acclamation qui est chantée par tous debout, puis, le cas échéant, répétée ; le verset est chanté par la schola ou le chantre.

a) L’Alleluia est chanté en tout temps en dehors du Carême. Le verset est pris au lectionnaire ou au Graduale.
b) Pendant le Carême, à la place de l’Alleluia on chante le verset avant l’Évangile figurant au lectionnaire. On peut aussi chanter un autre psaume ou trait, tel qu’on le trouve au Graduale.
Les drapeaux vous aident à identifier rapidement le breton utilisé pour chaque cantique :  Langue bretonne (Peurunvan) Peurunvan, Breton Vannetais Vannetais, Breton Léonard Léonard, Breton Trégorrois Trégorrois, Breton Cornouaillais Cornouaillais. Passez votre souris sur chaque drapeau si vous avez un doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *