Salud deoc’h iliz ma farrouz

Description de ce cantique breton

  • Source : Paroisses de Haute-Cornouaille
  • Genre : Chant d'entrée
  • Sacrement & vie d'église : Funérailles
  • Orthographe : Langue bretonne (Peurunvan)
  • Vote des visiteurs :
  • Salud deoc’h iliz ma farrouz
    5 - 1 vote[s]

  • Partition du cantique breton Salud deoc’h iliz ma farrouz
  • Paroles du cantique breton Salud deoc’h iliz ma farrouz
  • Ecouter le cantique breton Salud deoc’h iliz ma farrouz

Ce cantique breton se trouve sur le site Paroisses de Haute-Cornouaille, nous souhaitons mettre en avant ce lien car il nous semble intéressant en complément des cantiques proposés par Kan Iliz.

______________

Ce cantique, utilisé dans de nombreuses circonstances et notamment, depuis les années 1970, aux célébrations d’obsèques, a pour origine un poème de Yann-Per-Mari ar Skourr – Jean-Pierre-Marie Le Scour (ou Lescour), 1811-1870. Nom de plume : Barz(h) Itron Varia Remengol (Barde de Notre-Dame de Remengol).

Ce poème, intitulé Iliz ma faros, a ensuite été repris et modifié par différents auteurs (sans doute prêtres) pour convenir à l’animation des messes, notamment lors du pardon spécifique d’une église paroissiale. La version que nous reprenons ici est celle qui fut publiée dans l’édition 1921 du recueil Kantikou brezonek eskopti Zan-Briek ha Landreger (Cantiques bretons de l’évêché de Saint-Brieuc et Tréguier). C’est très probablement l’abbé Claude Guittérel qui avait procédé à l’adaptation du texte, laissant à Le Scour les couplets se référant à va vie personnelle. Dans l’édition 1934, d’autres modifications furent apportées, influencées par le dialecte léonard cette fois. La version retenue ici est la plus répandue dans la partie bretonnante des Côtes d’Armor. (J. Ph.)

Il trouvera bonne place en chant d’entrée lors du pardon de l’église paroissiale, ou encore comme chant d’entrée pour les funérailles.

Le fichier sonore ci-contre est un collectage Ar Gedour / Kan Iliz. Enregistrement effectué lors des funérailles de Yann-Fañch Kemener le 19 mars 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.