Victimae Paschali Laudes e brezhoneg (gwenedeg)

Description de ce cantique breton

  • Temps liturgique : Pâques
  • Orthographe : Breton Vannetais
  • Vote des visiteurs :
  • Victimae Paschali Laudes e brezhoneg (gwenedeg)
    5 - 3 votes

  • Partition du cantique breton Victimae Paschali Laudes e brezhoneg (gwenedeg)
  • Paroles du cantique breton Victimae Paschali Laudes e brezhoneg (gwenedeg)

Cette hymne pascale prend sa place dans la liturgie du dimanche de Pâques (et de la Semaine in Albis jusqu’au dimanche de QHoll kristenionuasimodo), comme séquence chantée juste avant l’acclamation de l’Evangile. Malheureusement, bien des paroisses s’affranchissent de cet élément, alors même qu’il doit être chanté et alors même que le N° 64 de la Présentation Générale du Missel Romain dit que « la séquence, qui est facultative sauf aux jours de Pâques et de la Pentecôte, est chantée avant l’Alléluia ».

Les paroles sont attribuées Wipon de Bourgogne (995-1048), chapelain de l’empereur germanique Konrad III. Elles ont été traduites en breton vannetais par le Chanoine Le Priellec et révisées pour Kan Iliz par Uisant ar Rouz. Cette version de Victimae Paschali é brehoneg se chante sur l’air de O Kristenion, kanamp get joé, qui est sur le ton d’un Noël ancien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *